LNA Santé

“Le gain de temps est considérable sur la modélisation du budget et ce grâce au suivi de l’évolution du nombre de virtual machines, l’utilisation des processeurs, des ram, des hôtes, du stockage…”

Jimmy MARTIN ROBERT
Expert DataCenters et Hébergements – Pôle Infrastructure et Service – LNA Santé

LNA Santé est un acteur de référence dans la prise en charge de la dépendance temporaire ou permanente. Nos établissements proposent aux patients et aux personnes âgées un modèle d’accompagnement qui concilie les projets individualisés dans un environnement collectif rassurant. LNA Santé compte aujourd’hui près de 70 établissements à travers la France et la Belgique (EHPAD, SSR, Clinique psychiatrique, MRS, HAD); près de 6000 salariés et plus de 900 professionnels de santé libéraux. Le service infrastructure de LNA Santé est aujourd’hui composé d’une Directrice de la production et du support, d’un pôle Systèmes Infra, d’un pôle Réseaux et Sécurité et d’un pôle support. Notre infrastructure est constituée à 100% de virtualisation sous VMware, d’environ 400 virtual machines et d’une vingtaine d’hôtes.

J’ai découvert EasyVirt lors d’un VMUG France (VMware User Group). Ce groupe d’utilisateurs dont je fais partie est une organisation indépendante dirigée par des utilisateurs finaux. Son objectif est d’échanger de la connaissance, de l’expérience et des bonnes pratiques autour des solutions VMware. C’est lors de cet évènement que j’ai pu appréhender le produit DC Scope®. J’y ai tout de suite vu un intérêt et notamment autour du module de capacity planning. Nous disposons désormais d’informations fiables sur les machines virtuelles ajoutées, supprimées ou désactivées et nous connaissons notre taux réel d’utilisation sur les différents clusters. Ce n’est pas la seule ressource de l’outil, nous utilisons aussi beaucoup le trouble shooting. Il identifie rapidement les virtual machines qui se dégradent et les compteurs RAM, CPU et Disk. L’outil nous signale même la source des problèmes et l’heure à laquelle ceux-ci se sont produits.

Le capacity planning est véritablement l’élément clé qui nous a séduit chez DC Scope®. Aujourd’hui nous pouvons visualiser les valeurs et l’état de chaque ressource allouée et consommée selon les dates que nous sélectionnons. Nous sommes avertis des dates de saturation et pouvons même envisager différents scénarios. Nous gagnons en efficience.

Avec DC Scope®, nous avons également la possibilité de savoir combien nous coûtent nos virtual machines et nos projets. Nous pouvons justifier nos investissements grâce à des indicateurs fiables.

Le gain de temps est considérable sur la modélisation du budget et ce grâce au suivi de l’évolution du nombre de virtual machines, l’utilisation des processeurs, des ram, des hôtes, du stockage… Auparavant, je passais environ 10 jours à analyser et à traiter ces données, aujourd’hui il m’en faut seulement 2 et avec de beaux graphes automatiques pour illustrer le tout ! Sur 400 virtual machines, 10 ont été supprimées et 15 sont aujourd’hui éteintes pour être prochainement supprimées. Dans le cadre de nos projets d’hyperconvergence, DC Scope® va aussi nous permettre de mieux quantifier le nombre de nœud utilisés en cas de reprise d’activité sur un second site et ainsi optimiser le coût total de possession de l’infrastructure.

Ce produit est très intuitif et simple d’utilisation comparé à d’autres. Et puis, l’équipe de développement est à l’écoute des besoins. C’est appréciable d’être réellement écouté. Les développeurs sont centrés expérience utilisateurs. C’est encore un point fort. J’encourage quiconque amené à piloter des plateformes de virtualisation sous VMware à s’intéresser à cette solution.